L’Algérie considérée comme « partie principale dans le processus politique » au Sahara

La résolution 2440 sur la question du Sahara Marocain « consacre, pour la première fois, l’Algérie comme partie principale dans le processus politique », estime l’Ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale.

« Pour la première fois, l’Algérie est consacrée comme partie principale dans le processus politique. Elle participera à cette réunion avec la même qualité que le Maroc et la Mauritanie », a déclaré l’ambassadeur, qualifiant « d’historique » le fait que le Conseil de sécurité “exige de l’Algérie qu’elle prenne part à la réunion de Genève de bonne foi, sans pré-conditions et dans un esprit de compromis ».

« Cette demande expresse à l’Algérie ne concerne pas uniquement la table ronde de Genève, mais couvre tout le processus politique, jusqu’à sa conclusion, comme exigé dans le paragraphe opérationnel 3 », a fait observer Hilale.

Le Maroc, a-t-il indiqué, remercie le penholder américain et l’ensemble des membres du Conseil pour les efforts investis dans sa rédaction, négociation et adoption, notant que l’adoption de cette dernière résolution après celle d’avril dernier (2414) « constitue un développement majeur dans la gestion de la question du Sahara Marocain par le Conseil de Sécurité ».

Le Conseil de l’ONU a prolongé la mission au Sahara de 6 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 2 =