La Mamounia « restera marocaine » malgré sa future privatisation

L’hôtel La Mamounia de Marrakech fait partie des entreprises publiques que le gouvernement marocain compte privatiser dans les prochains mois.

Détenue actuellement par l’ONCF à hauteur de 65%, le reste étant partagé par la ville de Marrakech et la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) ce joyaux devrait rester marocain, a assuré le ministre des Finances et de l’Économie Mohamed Benchaâboun. « La Mamounia restera marocaine. Cette condition sera spécifiée dans le cahier des charges de cette privatisation », avait-il déclaré aux députés qui s’en inquiétaient.

Selon le journal l’Economiste, l’ouverture du capital via la bourse de Casablanca ne devrait porter que sur 5 à 10% de ses actions.

Malgré ces assurances, certains parlementaires rejettent cette privatisation, à l’image du député du PAM Aziz Lebbar qui a lancé un appel aux autres parlementaires de la Commission des finances, de la majorité comme de l’opposition pour « rejeter la privatisation de La Mamounia ».

En plus du palace marrakchi, l’Etat a annoncé également la privatisation de la centrale énergétique de Tahaddart, qui appartient pour 48% l’ONEE, 32% à l’espagnol Endesa et 20% à Siemens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 11 =