Diabète: 2 millions de Marocains touchés

Le Maroc célèbre le 14 novembre 2018 la journée mondiale du diabète. Une maladie chronique devenue le mal du siècle qui touche plus de 2 millions de personnes âgées de plus de 18 ans.

 On ne le dira jamais assez, mais le diabète est l’une des pires calamités de la santé au Maroc qui coûte des millions de dirhams aux caisses de l’Etat. En plus des 2 millions de personnes touchées par la maladie, son dépistage révèle, chaque année, 500 000 personnes à risque au niveau des établissements de soins de santé primaires notamment les personnes ayant des antécédents familiaux de 1er degré (père ou mère) diabétiques. Pire, près de 50% de l’ensemble des diabétiques méconnaissent leur maladie.

Selon le ministère de la Santé, le diabète est une maladie chronique, qui, non traitée, engendre de nombreuses complications graves à long terme, telles que la cécité, les maladies rénales, les amputations des membres inférieurs, mais aussi une prédisposition aux crises cardiaques, aux accidents vasculaires cérébraux et donc à une mort prématurée. Les femmes, les enfants et les personnes âgées sont les groupes les plus vulnérables aux différentes souffrances associées à cette maladie.

 Très chère maladie

Ce fléau pèse énormément sur le budget de la santé au Maroc. A cet effet, le ministère de la Santé mobilise une enveloppe budgétaire annuelle d’environ de 156 700 000 dirhams pour l’achat de l’insuline et les antidiabétiques oraux et 15 millions de dirhams pour l’acquisition du matériel médico-technique et des réactifs pourassurer le dépistage du diabète et le suivi métabolique des diabétiques. Et pour cause, le Ministère de la Santé prend en charge au niveau des établissements des soins de santé primaires plus de 823 000 diabétiques dont 60% sont des ramedistes et plus de 350000 sont insulinotraités.

De plus, selon le rapport de l’Agence Nationale de l’Assurance Maladie (ANAM), au titre de l’année 2016, 48% des dépenses totales sont générées par les affections de longue durée (ALD) et le diabète représente 11% de ces dépenses.

Par ailleurs, le diabète est en augmentation partout dans le monde, comme en témoignent les derniers chiffres, cette pandémie nécessite des efforts rigoureux pour apporter des solutions à cette crise sanitaire mondiale.

Selon les dernières estimations de l’OMS et de l’IDF (année 2017), la hausse continue de l’incidence et de la prévalence du diabète est manifeste. En effet, 425 millions de personnes dans le monde sont diabétiques; ce chiffre pourrait s’élever à 629 millions en 2045, soit une personne sur dix.  En plus d’après ces estimations, une personne sur deux n’est pas diagnostiquée et le nombre d’enfants et d’adolescents de moins de 20 ans atteints de diabète de type 1 dépasse un million.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
35 ⁄ 7 =